Garmendia, Maneros Zabala, Salaberria. Processus et méthode

31 octobre, 2013 – 16 février, 2014

L’exposition à Bilbao

villas

Iñaki Garmendia
Villas basques, 2013
8 Plans
100 x 70 cm chacune
Courtoisie de l’artiste et de la Galerie Moisés Pérez de Albéniz

Présentation

Cette exposition qui accueille le travail d’Iñaki Garmendia, Erlea Maneros Zabala et Xabier Salaberrria s’articule comme un ensemble de trois blocs autonomes et interdépendantes, dans lequel un processus de rétro-alimentation se produit entre les trois artistes. Chaque bloc nous propose un survol de la trajectoire de leurs auteurs, en même temps qu’une nouvelle production créée spécifiquement pour cette exposition, destinée à être incorporée aux fonds de la Collection du Musée Guggenheim Bilbao.

Il n’existe pas à première vue dans ces œuvres d’homogénéité superficielle qui permette d'associer la praxis de ces artistes, mais ce lien se construit de manière souterraine et présente donc, lorsqu’on la décortique, plus de complexité. Si l’on devait formuler un lien entre les œuvres de Garmendia, Maneros Zabala et Salaberria, ce fil conducteur se trouverait dans l’Histoire comme matière de recherche et dans la révision constante de celle-ci que les trois artistes nous proposent. Mais au-delà de l’Histoire en tant que thème, on voit surgir de manière plus subtile et imperceptible, ce que nous appelons parfois une « sensibilité commune » ou que nous définissons aussi comme « processus et méthode » en nous référant à cette généalogie d’un point de vue analytique. La déconstruction de l’Histoire et l’appropriation sont des stratégies communes dans la pratique artistique d’Iñaki Garmendia, Erlea Maneros Zabala et Xabier Salaberria, dans laquelle les processus de recréation et de réinterprétation participent aussi à leur approche de l'idée d’art.

Commissaires : Lucía Agirre et Álvaro Rodríguez Fominaya

×